Quiconque dirige ou a exploité même une petite entreprise de e-Commerce peut vous le confirmer.

Ce n’est pas aussi facile qu’il le semble.

Alors que de nombreux propriétaires d’entreprise et gestionnaires chevronnés considèrent à tort le e-Commerce comme un business qu’on crée et qu’on oublie, qui permet de s’enrichir rapidement, cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Le fait est que ceux qui connaissent le succès dans le monde du e-Commerce sont ceux qui:

  • Savent que c’est une entreprise sérieuse.
  • Apprennent continuellement, grandissent et s’améliorent à partir des erreurs et faiblesses passées.

Bien sûr, pour pouvoir apprendre de vos erreurs passées, vous devez les commettre en premier lieu, n’est-ce pas? Inutile de dire que cela signifie que vous devrez investir une bonne quantité de temps, d’argent et d’énergie dans des projets qui ne rapporteront peut-être pas.

Cela dit, je vous ai dressé une liste des erreurs les plus courantes commises par les propriétaires et les gestionnaires e-Commerce chevronnés et expérimentés, afin que vous ne rencontriez pas les mêmes problèmes durant votre parcours.

C’est parti.

35 erreurs courantes dans le e-Commerce

Si vous vous dites «Whoa … cent une?», Sachez que cette liste n’est en aucun cas exhaustive.

La vérité est qu’il n’existe vraiment aucune quantité limitée d’erreurs qu’un individu (ou une entreprise) peut commettre lorsqu’il plonge dans le monde du e-Commerce. Comme le dit la Loi de Murphy, «tout ce qui est susceptible d’aller mal, ira mal».

Je n’essaye pas de vous dissuader de vous plonger dans le monde du e-Commerce, ou quelque chose du genre. Bien au contraire, je souhaite que vous soyez prêt à affronter les difficultés potentielles que vous pourriez rencontrer lors de la croissance de votre entreprise, afin que ces obstacles mineurs ne finissent pas par vous faire abandonner avant même d’avoir commencé .

Erreures liées au choix de la plateforme de e-Commerce (CMS)

1. Développer votre propre CMS

Si vous n’êtes pas un développeur Web hautement qualifié, créer votre propre CMS à partir de rien sera quasiment impossible. Cela peut être un cauchemar, même si vous êtes un développeur expérimenté.

Comme nous le verrons tout au long de cet article, il y a de nombreuses difficultés à surmonter lors de l’exploitation d’une entreprise de e-Commerce; Vous ne souhaitez pas en ajouter en choisissant de créer votre propre système de gestion de contenu. Outre le fait que cela nécessite une connaissance approfondie de la programmation, il est également possible que vous ne sachiez pas exactement quelles fonctionnalités votre CMS doit inclure en premier lieu.

Ceci étant, votre meilleur solution, du moins pour le moment, est d’opter pour une plate-forme propriétaire ou open source qui non seulement répondra à vos besoins actuels, mais vous fixera également sur vos besoins en terme de CMS pour avancer.

Lecture recommandée:

2. Choisir la mauvaise plateforme

Bien entendu, tous les systèmes de gestion de contenu open source ou propriétaires ne sont pas non plus créés de manière égale.

Comme je vous l’ai dit, vous ne savez peut-être pas exactement ce que vous cherchez dans un système de gestion de contenu – ni comment vos besoins peuvent changer à mesure que vous commencez à vous développer. Néanmoins, vous ne voulez pas en choisir un et supposer que les différences entre vos choix importent peu.

La dernière chose que vous souhaitiez est de configurer votre site sur un CMS donné pour vous rendre compte que la plate-forme n’offre pas une fonctionnalité vitale pour vos opérations. Si cela se produit, vous devrez essentiellement investir une tonne de temps, d’argent et d’énergie dans la migration vers une autre plate-forme.

(Et, bien sûr, si vous avez conclu un contrat ou quelque chose du genre, vous ne pourrez même pas faire ce changement tout de suite.)

Lecture recommandée:

3. Délaisser la sécurité

En tant que responsable d’une entreprise de e-Commerce, vous n’êtes pas seulement responsable des données internes de la société, mais également des informations confidentielles de vos clients.

Inutile de dire que vous allez vouloir que tout ce qui concerne votre entreprise reste sécurisé à tout instant. Et, bien que vous ne souhaitiez jamais vraiment laisser cet aspect de la sécurité passer inaperçu, vous ne souhaitez pas non plus avoir à vous soucier de la sécurité de toutes ces données tout le temps.

Cela dit, vous voulez vous assurer que votre CMS garantit une protection contre les violations de sécurité et les tentatives de piratage.

Ne vous méprenez pas.

Le fait de ne pas assurer la sécurité de vos données ou de celles de vos clients peut entraîner des problèmes majeurs pour votre organisation et, en fin de compte, nuire à la réputation de votre entreprise.

Lectures recommandées:

Sécuriser et protéger son site web des attaques des pirates et hackers
Comment sécuriser et Protéger son PC contre les Pirates

Erreures liées à votre page d’accueil

4. Aucune proposition de valeur claire

Si les visiteurs de votre site ne peuvent pas immédiatement déterminer ce que vous avez à offrir, ils cliqueront rapidement sur le bouton «Précédent» pour trouver ce dont ils ont besoin ailleurs.

Jetez un coup d’œil sur la page d’accueil d’Uber:

Si vous viviez dans une grotte et ne saviez pas ce qu’était Uber ou ce que la société proposait, une visite rapide sur leur site vous fournit tout ce que vous devez savoir pour commencer – en tant que passager ou conducteur.

L’objectif principal de votre page d’accueil est d’attirer rapidement l’attention de vos visiteurs et de les convaincre d’en chercher davantage sur vos offres. Si vous ne le faites pas, vos concurrents le feront.

Lectures recommandées:

30 exemples de design ecommerce vraiment réussis
Top 10 des meilleurs conseils pour créer un site web parfait

5. Mauvaise design et copie

Bien que le design et la copie soient deux aspects différents d’une page d’accueil, elles vont indéniablement de pair.

C’est-à-dire qu’un excellent design de site, associée à une copie de mauvaise qualité – ou vice-versa – ne sera tout simplement pas efficace pour attirer et fidéliser les visiteurs de votre site.

Lorsque je vous parle de «coupler» le design et la copie, voici ce que nous entendons:

Design? Simple. Copie? Simple.

Bien entendu, si votre produit est un peu plus complexe, la copie et le design de votre page d’accueil doivent également l’être:

Cependant, ne confondez pas «complexe» avec «compliqué». Je vous en reparlerais un peu plus tard, mais pour l’instant, il suffit de comprendre l’importance de faire correspondre la copie et le design de votre page d’accueil à votre offre.

Lectures recommandées:

E-commerce: 8 idées pour améliorer votre taux de conversion
Boostez votre conversion: 10 conseils de design et d’UX

6. Mauvaise combinaison de textes, d’images et de vidéos

De la même manière que ce dont je viens de parler, vous voulez être sûr d’équilibrer la quantité de texte, d’images et de vidéo incluse sur votre page d’accueil.

Maintenant, lorsque je dis «équilibre», je ne veux pas nécessairement dire que vous devez inclure des quantités égales de texte, d’images et de vidéos. Je veux vous dire que vous devez fournir la bonne quantité de chacun, ce qui convient à votre public cible.

Jetez un coup d’œil à cet exemple de Azteca Soccer:

En tant que détaillant de vêtements de sport, Azteca s’efforce de fournir des images de haute qualité de ses produits directement sur sa page d’accueil.

La société d’accessoires pour véhicules tout terrain Cruisemaster, quant à elle, propose un mélange de texte, d’images et de vidéos sur sa page d’accueil:

Encore une fois, le but de votre page d’accueil est d’intriguer vos visiteurs avec juste assez d’informations pour les amener à s’engager davantage sur votre site. Si vous ne fournissez pas assez d’informations pour y arriver, ils ne resteront pas longtemps.

7. Navigation difficile

Puisque votre objectif pour votre page d’accueil est de faire en sorte que vos visiteurs consultent le reste de votre site, vous devez leur faciliter la tâche pour qu’ils puissent se rendre où ils veulent.

Prenez cette capture d’écran de la page d’accueil de Home Science Tools, par exemple:

Bien que la page d’accueil soit un peu encombrée, tout visiteur à la recherche d’un type de produit spécifique pourra facilement accéder à la bonne page de catégorie.

Le but, ici, est que vous souhaitiez que vos visiteurs cliquent sur votre site – mais vous voulez qu’ils le fassent avec un but. S’ils cliquent simplement au hasard en essayant de trouver où aller sur votre site, ils vont presque certainement abandonner assez rapidement.

Lectures recommandées:

8 règles d’or d’ergonomie web à connaître avant de créer votre site internet

8. Mauvaises techniques pour attirer ses clients

La nature du e-Commerce est telle que vous ne pouvez pas contacter directement les visiteurs de votre site s’ils ne font pas de démarches actives en vue de la conversion.

(Contrairement au cas des magasins traditionnels, dans lequel les conseillers peuvent facilement accueillir et interagir avec les nouveaux clients dès leur arrivée.)

Bien sûr, ce ne sont pas tous les internautes qui visitent votre site qui vont effectuer un achat.

Mais cela ne signifie pas que vous devriez simplement les laisser filer pour toujours. Au lieu de cela, vous souhaitez capturer autant d’informations que possible sur vos prospects potentiels.

Vous pouvez utiliser des overlay lightbox:

(source)

Ou tout simplement inclure un formulaire de capture directement sur votre page d’accueil:

(source)

… il est essentiel d’inclure une sorte de formulaire de capture sur votre page d’accueil, afin que ceux qui ne sont pas encore intéressés par un achat – mais qui souhaitent en savoir plus sur ce que vous avez à offrir – puissent s’engager avec votre marque.

D’un autre côté, avoir trop de formulaires de capture sur votre page d’accueil peut distraire vos visiteurs et les ennuyer, et les incitera probablement à quitter définitivement votre site.

Lectures recommandées:

8 techniques pour booster la conversion des popups
Dark Pattern: Quand l’expérience utilisateur devient un enfer

9. Problèmes techniques

Cela va probablement de soi, mais votre page d’accueil (et le reste de votre site) ne devrait présenter aucun problème technique ou autre.

Ça signifie:

  • S’assurer que chaque lien de votre page d’accueil fonctionne et dirige les visiteurs vers la bonne page
  • Optimiser la vitesse de chargement de votre site
  • S’assurer que votre site est optimisé pour les appareils mobiles

Si de tels problèmes survenaient, la qualité de votre site n’aurait pas d’importance, vos visiteurs n’auraient probablement pas assez de temps pour voir tout ce que vous pourriez offrir.

Erreures liées aux pages de catégorie

10. Ne pas utiliser les pages de catégorie

Je l’ai déjà mentionné plus haut. Tant que vous proposez plusieurs produits sur votre site de e-Commerce, vous devez absolument créer des pages de catégorie distinctes, le cas échéant.

(Pensez, par exemple, à la difficulté de trouver le bon équipement sur Amazon si le site ne proposait qu’une seule page pour chaque article proposé.)

L’une des plus grandes erreurs commises par les propriétaires de e-Commerce est de ne pas créer une hiérarchie et une taxonomie appropriées pour les familles de produits dès le départ et d’avoir un manque d’organisation des informations.

Comme nous le verrons dans les sections suivantes, non seulement les pages de catégories vous permettent d’organiser et de présenter facilement vos différents produits à vos visiteurs, mais elles vous offrent également l’occasion de fournir des informations supplémentaires pour que vos visiteurs restent informés et engagés avec votre marque.

11. Mauvaise hiérarchie

Lorsque vous regroupez vos produits en catégories, vous souhaitez certainement le faire de manière logique.

(Comme je vous l’ai dit, l’intérêt des pages de catégories est de permettre aux visiteurs de trouver facilement les produits qu’ils recherchent.)

D’une part, vous ne voulez pas être trop vague, car cela irait à l’encontre du but d’avoir des pages de catégories séparées. Par contre, vous ne voulez pas être trop spécifique, vous voudrez que chaque catégorie inclue plus d’un ou deux éléments.

Jetez un coup d’œil à cet exemple tiré des marqueurs Scentos:

La hiérarchie de ces produits est la suivante:

Shop → Coloring & Writing → Markers

La section «Coloring & Writing» comprend plusieurs autres sous-sections, notamment «Crayons», «Colored Pencils» et «Gel Pens». Pour ces produits, il est certainement nécessaire de diviser «Coloring & Writing» en plusieurs sous-sections, mais il ne serait pas nécessaire de diviser davantage ces sous-sections.

Puisque vous connaissez mieux vos produits que quiconque, il vous appartient de déterminer le meilleur moyen de les catégoriser.

Lecture recommandée:

Créer et optimiser des pages catégories
Comment réussir une page catégorie sur un site e-Commerce

12. Mauvais design et copie

Comme pour votre page d’accueil, vos pages de catégorie doivent attirer et engager vos visiteurs afin de les inciter à consulter vos produits.

En fait, vous pouvez même utiliser vos pages de catégorie comme une sorte de page de FAQ relative aux produits en question, comme le fait RevZilla ici:

De plus, RevZilla fournit également des liens vers des lectures supplémentaires directement sur ses pages de catégories:

Le point à retenir, ici, est que vos pages de catégorie ne doivent pas uniquement servir à diviser vos produits, elles doivent être utilisées pour ajouter à l’expérience globale de votre visiteur avec votre marque.

13. Mauvais équilibre média

Je n’ai pas vraiment besoin d’en dire beaucoup ici, car j’en ai déjà parlé à propos de votre page d’accueil.

Encore une fois, assurez-vous d’inclure le bon mélange de texte, d’images et de vidéo attendu par vos visiteurs.

Cela revient souvent à la manière dont vos produits sont généralement utilisés. Si, par exemple, vos clients ont besoin de voir vos produits «en action» avant de faire un achat, vous souhaitez certainement inclure la vidéo sur vos pages de catégorie.

Nous allons voir ceci plus en détail par la suite.

14. pages de catégorie écrasante

Il y a de bonnes chances que, lorsque vous avez vu mes exemples de RevZilla ci-dessus, vous pensiez que c’était… bien… un peu trop.

Pour en être sûr, il n’est pas nécessaire d’approfondir vos pages de catégorie si vos clients cibles ne le souhaitent pas.

Oui, vous souhaitez utiliser vos pages de catégorie pour fournir des informations supplémentaires sur les produits présentés, mais vous ne voulez pas ennuyer vos visiteurs.

Pour rappel, vos pages de catégories doivent servir à:

  • Organisez vos produits de manière appropriée
  • Permettre une navigation facile pour vos visiteurs
  • Fournir des informations supplémentaires pour que vos visiteurs continuent à se convertir

Erreurs liées aux pages de produits

15. Mauvaise description du produit et informations

Celui-ci est important.

Étant donné que vos clients ne sont pas en mesure d’interagir avec vos produits avant même de les acheter, il vous incombe de leur expliquer exactement ce qu’ils achètent.

A l’heure actuelle, selon la personne à qui vous demandez, la description de vos produits doit être axée sur des caractéristiques et fonctionnalité ou sur des avantages subjectifs pour le client.

Mais, franchement: pourquoi ne pouvez-vous pas faire les deux?

Made le fait:

(source)

Lisez cette description et dites-moi que vous ne savez pas exactement à quoi cela ressemble d’avoir ce lit.

C’est exactement ce que vos pages produits doivent faire.

Lectures recommandées:

Conception et rédaction des fiches produits
8 exemples de fiches produit qui ont tout compris

16. Mauvaise photographie de produit

Parallèlement aux descriptions détaillées des produits, il est également essentiel de fournir des photographies de produits de haute qualité sur vos pages produits.

Lorsque les gens achètent en ligne, il peut évidemment être difficile de voir à quoi le produit ressemble dans une situation réelle. Les marques ont souvent du mal à montrer leurs produits d’une manière qui pourrait réellement toucher leur client.

En règle générale, vous souhaiterez inclure les éléments suivants sur vos pages de produits:

Des photographies de studio, telles que celles présentées sur Tivoli Audio:

(source)

… et aussi des photos en situation, comme celui-ci:

Si nécessaire et / ou possible, vous pouvez également décider d’inclure également une photographie ou vidéo à 360 °. Vous pouvez également promouvoir la création de contenu par un influenceur afin de permettre aux clients potentiels de voir comment les autres utilisateurs utilisent votre produit. Tout comme Article:

Là encore, votre objectif est de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour donner vie à vos produits avant que vos clients ne s’engagent à ouvrir leur portefeuille – sinon ils ne le feront peut-être simplement pas.

Lectures recommandées:

Photos produits et visuels sur un site e-Commerce
5 Conseils pour optimiser une page produit e-Commerce

17. Manque de preuve sociale

Comme vous le savez probablement, les preuves sociales – telles que les avis de produits, les témoignages et les références – sont des facteurs déterminants pour la conversion des prospects.

Quel meilleur endroit pour mettre cette preuve sociale, alors, que sur vos pages produits.

J’ai utilisé des exemples d’entreprises de e-Commerce relativement petites jusqu’à présent, mais prenons une page d’Amazon ici:

(source)

Plus vous pouvez générer de commentaires positifs, mieux ce sera.

Assurez-vous simplement que ces commentaires paraissent vraies et authentiques à vos visiteurs, bien sûr. Pour ce faire, le moyen le plus simple consiste à ajouter un badge «Acheteur vérifié».

Lecture recommandée:

Plateformes d’avis payantes: quelle est la meilleure solution SEO
Comparatif des plateformes d’avis clients: quelle solution d’avis choisir pour votre e-Commerce

18. Manque d’informations sur vos services

En tant que société de e-Commerce, vous ne fournissez pas seulement des produits. vous fournissez également un certain nombre de services, tels que la livraison, les retours et le support client.

Bien sûr, cela pourrait se glisser à l’esprit de vos clients potentiels qui parcourent vos produits. Même s’ils supposent que ces services sont inclus dans leur achat, il est toujours bon de le leur rappeler.

Prenez cette page de produit de Leesa, par exemple:

Plutôt que de cacher des informations sur les délais de livraison et les options de financement sur des pages séparées, Leesa fournit à ses clients tout ce dont ils ont besoin de savoir dès le départ. À son tour, le client est d’autant plus informé qu’il avance dans sa transaction.

Votre politique de retour est une autre information liée au service que vous pourriez vouloir inclure sur vos pages de produits. Cela permettra même à vos clients les plus hésitants d’avancer dans leur achat, sachant très bien qu’ils peuvent retourner ou échanger leur produit acheté si le besoin s’en faisait sentir.

19. Manque de certifications de sécurité

Ce n’est un secret pour personne que même les consommateurs non avertis en technologies sont conscients de la nécessité de préserver la sécurité de leurs données personnelles lors de leurs transactions sur Internet.

Comme je vous en ai parlé précédemment, assurer la sécurité de votre e-Commerce est essentiel pour diverses raisons.

(Je constate encore aujourd’hui que de nombreuses boutiques en ligne fonctionnent toujours sans HTTPS, seule la page de paiement étant en HTTPS. Cela pourrait être désastreux à long terme.)

Quoi qu’il en soit, le but ici est que vous souhaitiez vous assurer que vos visiteurs sachent que leurs informations sont en sécurité lors de la navigation sur votre site.

Si vos clients potentiels ne voient pas un ou plusieurs de ces badges lors de la navigation sur votre site:

… ils ne vont certainement pas vous donner leurs informations personnelles – ou acheter.

Erreurs liées à l’étape de commande

20. Pas de commande invité

Ne pas autoriser le paiement en tant qu’invités est une faille critique. Vous pouvez faire des dizaines de petites erreurs dans le commerce électronique, mais rien n’est plus meurtrier que le bouton « Créer un compte ».

D’une part, obliger vos visiteurs à s’inscrire avant de faire un achat rend le processus transactionnel d’autant plus long et compliqué. Deuxièmement, cela oblige les clients à s’engager dans une activité à laquelle ils ne souhaitent peut-être pas s’engager (par exemple, s’inscrire à une liste de diffusion ou participer à certains tirages au sort). Enfin, comme je viens de le dire, cela les oblige à fournir plus de renseignements personnels qu’ils ne seraient à l’aise de fournir.

Pensez-y comme ceci: si vous deviez créer un compte chaque fois que vous effectuez un achat dans un lieu physique, feriez-vous autant de shopping?

Oui … c’est pareil ici.

Lectures recommandées:

10 paniers e-Commerce dont vous devriez vous inspirer
Conseils pour optimiser votre checkout

21. Frais supplémentaires surprise

Je vous en ai déjà parlé, mais cela vaut la peine d’y revenir.

Les frais inattendus sont l’un des principaux échecs de conversion du e-Commerce.

(source)

Qu’il s’agisse des taxes, des frais d’expédition ou – le pire – à mon avis – des «frais de services», ces coûts supplémentaires peuvent venir de nulle part et complètement anéantir vos clients potentiels. Comme le montre le graphique ci-dessus, ces frais inattendus vont certainement faire fuir un nombre énorme de clients.

Bien entendu, cela ne veut pas dire que votre entreprise devrait assumer les coûts liés aux taxes et aux frais d’expédition. Je veux simplement dire que vous devez fournir toutes ces informations bien avant que vos visiteurs atteignent la page de paiement. Au minimum, vos clients apprécieront votre honnêteté; cacher ces frais jusqu’au dernier moment, par contre, sera considéré comme … eh bien … un peu louche.

22. Manque d’options de paiement

Parallèlement à la montée du e-Commerce, de nombreuses méthodes de paiement ont vu le jour.

Il va sans dire que l’époque du «comptant ou à crédit» était la seule option d’un client est révolue. De nos jours, les consommateurs de e-Commerce peuvent payer leurs commandes par des dizaines et des dizaines de façons.

Bien que vous n’ayez pas nécessairement besoin de proposer toutes ces options, votre meilleur option est de creuser les méthodes préférées de vos clients cibles et de vous concentrer sur la satisfaction du plus grand nombre de ces attentes.

Vous ne voulez pas perdre des clients pour la seule raison qu’ils ne peuvent pas techniquement vous payer.

23. Manque d’options de livraison

De même, vous ne souhaitez pas non plus perdre de clients en raison d’un décalage entre votre mode de livraison et le mode de livraison préféré de votre client.

Bien entendu, tous les clients ne souhaitent pas la même chose en termes de livraison. Certains souhaitent que leur colis soit livré le plus rapidement possible, quel qu’en soit le coût; d’autres acceptent d’attendre quelques jours de plus, tant que la livraison est gratuite; d’autres encore veulent avoir leur mot à dire sur la date, le lieu et la manière dont leurs produits sont livrés.

Là encore, il est presque impossible de répondre à tous les besoins de vos clients à cet égard. Mais vous souhaitez certainement proposer une variété d’options qui a) incitent aux conversions et b) ne réduisent pas votre marge bénéficiaire.

Erreurs liées au marketing de contenu

24. Ne pas investir du tout dans le marketing de contenu

Une des plus grandes erreurs de nombreuses entreprises de e-Commerce est de supposer que le marketing de contenu est trop difficile, n’est pas aussi efficace, ou n’est tout simplement pas «pour eux».

Bien que le marketing de contenu ne soit pas chose facile, une approche appropriée de la stratégie peut certainement être incroyablement efficace.

Oui, le marketing de contenu est difficile. Et c’est encore plus difficile pour le e-Commerce électronique. Mais cela ne veut pas dire que cela ne fonctionnera pas pour vous.

Quel que soit le secteur dans lequel vous évoluez, il y aura toujours une sorte de sujet éducatif, informatif ou précieux à écrire et à présenter à vos clients. Comme je vous en ai parlé à quelques reprises tout au long de cet article, plus votre audience est informée et engagée, plus elle est susceptible de se convertir.

Lectures recommandées:

19 conseils explosifs de content marketing en e-Commerce

25. Trop de contenu, pas assez de marketing

Le développement de contenu est destiné à informer et à engager, mais le but visé par votre entreprise est de le faire afin de le convaincre et de convertir.

Cela dit, si vos initiatives de marketing de contenu génèrent de plus en plus de visiteurs, sans générer de plus en plus de conversions, vous n’auriez peut-être pas dû créé ce contenu.

Bien sûr, cela ne signifie pas que vous devriez créer du contenu «vendeur» (plus à ce sujet dans un instant). Vous devriez plutôt vous concentrer sur la création de contenu qui nourrit les prospects tout au long du parcours d’achat et les prépare à la conversion.

En d’autres termes, un prospect, lorsqu’il s’engage dans un de vos contenu, devrait être beaucoup plus prêt à utiliser vos produits qu’il ne l’était avant de lire, de regarder ou d’écouter votre contenu.

Lectures recommandées:

Les 10 meilleures campagnes direct de 2017

26. Création de contenu générique

Afin de créer un contenu attrayant que votre audience apprécie, ce contenu doit être parfaitement adapté à leurs besoins et à leurs attentes.

De plus, comme nous allons creuser un peu plus profondément dans un instant, il est important de se rappeler que le marketing de contenu est bien plus que de simples articles de blog et des publications dans les médias sociaux.

L’une des plus grandes erreurs que les entreprises de e-Commerce commettent à maintes reprises consiste à envoyer une newsletter générique sans aucune segmentation. Plus votre contenu est ciblé et pertinent, plus vos taux d’engagement et de conversion seront élevés.

Si vous utilisez cela dans votre plan global de marketing de contenu, c’est une grave erreur que de vous concentrer sur la création de contenu que vous pensez vos clients vont trouver intéressant, plutôt que sur ce qu’ils trouvent réellement intéressant. En gros, vous pourriez dépenser une tonne de temps, d’argent et d’énergie pour créer un contenu que personne ne lira.

De plus, créer un contenu qui plaît à un public généralisé – plutôt qu’à un segment spécifique de votre public – n’est pas vraiment difficile. Cela étant, de nombreuses autres entreprises l’ont déjà fait. Votre contenu a donc peu de chances de rester visible bien longtemps.

Gardez cela à l’esprit, vous voudrez aller loin pour créer un contenu qui engage et éduque votre public – et qu’on ne peut le trouver nulle part ailleurs sur le Web.

Lectures recommandées:

27 techniques de storytelling pour booster vos écrits
10 techniques de storytelling pour votre e-Commerce

27. Créer un contenu complexe et riche en jargon

D’autre part, vous devez garder à l’esprit que, même si vous êtes un expert dans votre niche, votre public cible pourrait ne pas l’être.

C’est une grave erreur de compliquer vos messages et de supposer que les consommateurs comprennent le jargon de l’industrie.

Bien que vous souhaitiez vraiment communiquer un sens de l’expertise à travers le contenu que vous créez pour vos clients cibles, vous ne voulez pas que votre contenu soit si rempli de jargon que votre audience ne comprennent rien de ce que vous dites. Cela rendra non seulement le contenu inutile aux yeux de vos lecteurs, mais vous fera paraître un peu égoïste.

28. Faire trop – ou trop peu

Pour ceux qui se plongent dans le monde du marketing de contenu, beaucoup assument que le «blogging» est le processus absolu.

Cependant, les blogs ne sont qu’un type de contenu et ne devraient faire partie que de votre plan global de marketing de contenu.

Parmi de nombreux autres types de contenu, il y a:

  • Infographie
  • Podcasts
  • Webinaires
  • Ebooks
  • Études de cas
  • Newsletter

…la liste continue.

Il est donc important de garder à l’esprit que tous les clients ne veulent pas (ou n’ont pas le temps de) lire un article de blog. Certains pourraient préférer écouter des podcasts; d’autres peuvent profiter d’un contenu détaillé tel que des livres électroniques et des livres blancs.

Encore une fois, il s’agit de savoir ce que vos clients veulent et de créer ce type de contenu.

Par contre, vous ne voulez pas trop vous disperser en créant trop de types de contenu. De la même manière que la détermination du type de contenu souhaité par vos clients peut vous aider à élargir vos horizons, elle peut également vous aider à restreindre votre champ d’action.

29. Se concentrer sur la vente plutôt que fournir de la valeur

Comme je vous en ai déjà parlé, le marketing de contenu devrait porter sur:

  • Éduquer et engager votre public cible
  • Encourager votre public cible vers la conversion

Cependant, vous ne voulez jamais utiliser ce contenu pour pousser une vente, par tous les moyens. Le but du marketing de contenu est d’amener votre public à faire le prochain pas de son propre chef.

Non seulement cela, mais le consommateur moderne s’attend essentiellement à ce que les articles de blogues et autres contenus de ce type soient présentés sans aucune pression pour effectuer un achat (même s’ils ne sont pas tout à fait conscients de ce fait). Cela dit, au moment où un contenu devient «commercial», la plupart des consommateurs le voient et passent rapidement à autre chose.

Il est certainement un lieu et un moment où il est acceptable d’être ouvert avec vos arguments de vente. Généralement, le marketing de contenu ne fait pas partie de ces moments.

Erreures liées à la stratégie d’entreprise

30. Lancer le produit, valider l’idée après

Si vous souhaitez lancer votre produit avant le marketing, il est préférable d’avoir identifié et inscrit un premier groupe d’utilisateurs bêta avant le lancement de la boutique afin de valider votre idée.

Lancer une entreprise de e-Commerce avant de valider votre idée est essentiellement une recette pour un désastre.

Comme je vous l’ai dit dans l’introduction, créer une entreprise de e-Commerce ne se limite pas à ouvrir une boutique en ligne et regarder les ventes monter en flèche. Comme dans toutes les autres entreprises, si vous n’êtes pas préparé à ce qui va se passer, vous n’allez pas aller très loin.

31. Se concentrer sur les mauvais indicateurs

L’erreur numéro 1 que les marques de e-Commerce commettent est de se concentrer trop sur le trafic et d’oublier les autres «leviers» clés dont ils disposent pour augmenter leurs revenus. Trop souvent, les responsables du e-Commerce concentrent tous leurs efforts sur l’augmentation du trafic, alors que vous pouvez littéralement doubler votre activité en vous concentrant d’abord sur l’amélioration des taux de conversion et du panier moyen.

Vous devez toujours vous concentrer sur l’amélioration des indicateurs les plus importants pour votre résultat net. Bien sûr, augmenter le nombre de visiteurs uniques sur votre site augmente le potentiel de ventes, mais, il existe des moyens beaucoup plus efficaces d’améliorer les revenus (tout en réduisant les coûts d’acquisition).

Ce qu’il faut retenir, c’est: Réparez les fuites de votre tunnel EN PREMIER avant d’y verser plus d’eau.

Lectures recommandées:

Quels KPI choisir pour son e-Commerce
55 KPI e-Commerce à suivre

32. Ne pas définir votre public cible

Parallèlement à ce que je viens de dire, générer un engouement – avant ou après le lancement – est la clé du succès dans le monde du e-Commerce.

Et ce n’est certainement pas aussi simple que «si vous proposez, ils viendront».

En d’autres termes, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les bonnes personnes se contentent d’apparaître sur votre site, simplement parce que vous proposez quelque chose qu’elles trouveront fabuleux.

Vous devez plutôt savoir qui sont ces personnes avant même qu’elles sachent que vous existez.

Néanmoins, il s’agit d’un problème très courant parmi les entreprises de e-Commerce.

Beaucoup de gens dépensent temps et argent pour développer leur produit, beaucoup de temps et d’argent pour travailler sur leur site … mais ils ne dépensent même pas le dixième du temps et de l’argent nécessaires pour déterminer exactement qui est leur public. . Cela est essentiel, car connaître votre public vous aidera à déterminer quelles images utiliser pour les publicités, quels mots utiliser dans les descriptions, quels canaux sociaux conserver, et plus encore.

L’une des erreurs les plus courantes et les plus fatales dans le e-Commerce que les gens commettent tout le temps est de ne pas parler suffisamment à leurs clients. Les entreprises pensent souvent qu’elles connaissent parfaitement leurs clients, mais la vérité est que la plupart des personas créées par les entreprises reposent sur des données et des hypothèses démographiques. Le problème, c’est que si vous essayez d’augmenter vos ventes dans le e-Commerce, vous avez besoin de plus que cela: vous devez comprendre vos clients à un niveau plus profond.

Sans une idée précise de votre audience cible, vous vous engagez dans toutes vos initiatives complètement aveugle.

33. Ne pas savoir comment atteindre votre public cible

Il ne suffit pas de savoir qui sont vos clients cibles; vous devez également savoir comment les atteindre au mieux.

Penses-y:

Vous avez créé un produit que vous savez qu’un groupe de personnes adorera. Vous avez développé un contenu extrêmement pertinent pour maintenir l’engagement de ces personnes et renforcer leur confiance.

Vous avez fait tout cela … mais vous ne savez pas comment vous connecter réellement avec eux.

Sont-ils sur Facebook? Est-ce qu’ils utilisent Twitter? S’intéressent-ils aux newsletters?

Si vous n’avez pas les réponses à ces questions, vos produits ne seront vus par personne… quelle que soit leur valeur.

34. Prix des produits basés uniquement sur la concurrence

L’une des plus grandes erreurs des entreprises de e-Commerce est de s’aligner automatiquement sur les prix de la concurrence de ne pas ajuster leurs prix à par rapport à ceux de leurs concurrents.

Je m’explique, mettre vos stratégies de tarification sur pilote automatique peut vous faire perdre une tonne de revenus au fil du temps. De plus, le meilleur prix n’est pas seulement celui qui est inférieur à la concurrence (je veux dire, ce n’est pas ainsi que Rolex fonctionne, et cette société se porte très bien…).

Bien qu’il soit avantageux d’automatiser certaines parties de vos stratégies de tarification (telles que la collecte de données, le calcul des prévisions de revenus, etc.), vous ne voulez pas être complètement passif, ici. Le cas peut très bien être que vous pourriez augmenter vos prix et réellement faire plus de ventes. Vous découvrirez peut-être qu’il faut un prix compétitif pour générer des chiffres de vente plus élevés.

Quoi qu’il en soit, ce qu’il faut retenir, c’est qu’une stratégie de tarification appropriée n’est pas facile à définir. Cela dit, une fois que vous aurez trouvé celle qui convient le mieux à votre entreprise, vos efforts seront récompensés.

Lectures recommandées:

8 stratégies de prix marketing que les e-Commerçants doivent connaître

35. S’agrandir ou scaler avant d’être prêt

Le principal problème avec les petites entreprises de e-Commerce est qu’elles essaient souvent de développer leurs activités trop rapidement.

J’ai aidé des marques et des détaillants à étendre leurs activités vers de nouveaux canaux de vente, mais souvent, la société n’est pas prête à franchir le pas. Chaque nouveau canal est essentiellement une nouvelle entreprise et nécessite sa propre planification.

Oui, les affaires sont peut-être en plein essor et vos produits s’écoulent très rapidement; Toutefois, le fait de surcharger votre entreprise de quelque manière que ce soit – augmenter le volume des commandes en gros, élargir votre catalogue ou investir dans des logiciels plus coûteux – peut paralyser votre activité si vous n’êtes pas préparé à ce changement.

Votre premier objectif devrait être de prouver que vous pouvez maintenir – et augmenter régulièrement – vos revenus sur une période de temps convenable. Une fois que vous avez prouvé que vous avez «quelque chose», vous pouvez commencer à chercher des solutions de scaling qui soient gérables et qui ne ruinera pas votre fond de roulement.

Lectures recommandées:

Le guide complet pour développer votre business e-Commerce à l’international

Conclusion

Comme nous l’avons dit dans l’introduction, avoir du succès dans le monde du e-Commerce n’est pas aussi facile que cela puisse paraître – et faire comme si c’était facile conduirait presque certainement à un échec.

Cela dit, il est essentiel pour votre réussite en tant que propriétaire d’une entreprise de comprendre les erreurs courantes commises par les acteurs débutants et expérimentés du e-Commerce.

Avoir cette compréhension vous permet non seulement d’anticiper et d’éviter de commettre les mêmes erreurs, mais vous prouve également que ces erreurs ne signifient pas nécessairement que vous avez échoué. Ainsi, tant que vous comprendrez pourquoi vous avez commis l’erreur et comment y remédier, votre entreprise continuera de s’améliorer au quotidien.